Interview : le métier d’imprimeur grand format

Nous interrogeons aujourd'hui Laurent Tassard, associé chez Premium Media XL et Directeur Technique. Vous saurez comment on imprime nos grandes bâches sur échafaudage !  

Comment être certain du bon « rendu » de l’impression ?

« Il faut dans un premier temps contrôler le fichier source. Le client nous envoie parallèlement un cromalin qui va nous aider à vérifier entre autres que les couleurs du visuel soient conformes après avoir imprimé une épreuve du visuel à l’échelle 1/10ème. Nous comptons également sur le savoir-faire de l’opérateur machine pour nous alerter en cas de doute. »

En combien de temps est imprimée une toile de 500m² comme celle de Nike que vous avez posée sur les Arts Décoratifs par exemple ?

« Il faut compter 13 heures d’impression pour une toile de 500m². »

Quel est le délai entre la validation du Bon A Tirer et la pose de la toile ?

« Nous essayons de réduire au maximum ces délais. Aujourd’hui, il est nécessaire de compter entre 15 jours et 3 semaines de délai entre la validation du BAT par le client et la pose de la toile sur échafaudage. »

Est-ce que la toile est imprimée en une seule fois ?

« À ce jour, nous sommes équipés pour imprimer des bandes de 5 mètres de largeur. Nous faisons ensuite confectionner ces toiles : nous les soudons entre elles. Une toile de 300 ou 500m² n’est donc pas imprimée d'un seul tenant. »

Nous pensons aux habitants de l’immeuble en cours de restauration, ne sont-ils pas privés de lumière pendant la durée des travaux ?

« Techniquement, la toile enlève 70% de luminosité. Ce sont des toiles micro-perforées, on voit donc à travers : elles ne coupent pas entièrement la vue et la luminosité. »

Cette vidéo est un Time Lapse de notre toile Air France lors de la première phase des Arts Décoratifs, et vous montre l'imprimante grand format réalisant une bâche XXL.

Crédit photo : Jean-Jacques Bernard